Une cordée chic et une cordée choc dans le Diois

Publié le par Julie

Une cordée chic et une cordée choc dans le Diois

Pour commencer la saison printanière : une sortie T.A. aux aiguilles de Bénevise. C'est le seul endroit dans le coin où ils annoncent beau ce samedi sur météo France. Aussi nous choisissons le pilier de l'impromptu après moultes propositions...

Le trajet se passe sans encombres et à 10h la cordée choc attaque la voie sous un beau ciel bleu. Marie s'offre le luxe de ne pas rajouter de points. Elle ne voit pas le premier relais et malgré ses tentatives de désescalade dans du 5c ; elle finit par faire un relais de fortune en bout de corde. Pauline la rejoint rapidement, histoire de faire la désescalade assurée et de faire une traversée pour rejoindre R2. C'est tellement bien de grimper en parallèle!

Pendant ce temps là, la cordée chic attaque la voie en posant beaucoup plus de protections, surtout dans les passages 5c,et s'arrête au relais prévu à cet effet. Vio enchaîne la deuxième longueur en mettant autant de protections que possible. Et elle retrouve la cordée choc à R2.

Une cordée chic et une cordée choc dans le DioisUne cordée chic et une cordée choc dans le Diois
Une cordée chic et une cordée choc dans le DioisUne cordée chic et une cordée choc dans le Diois

La cordée choc repart de plus belle en rajoutant quelques protections "point trop n'en faut" mais ne traine pas trop à R4 car le vent leur glace le sang. Elles attaquent direct les rappels, histoire de "perdre" du temps pour attendre la cordée chic.

Une cordée chic et une cordée choc dans le DioisUne cordée chic et une cordée choc dans le Diois
Une cordée chic et une cordée choc dans le DioisUne cordée chic et une cordée choc dans le DioisUne cordée chic et une cordée choc dans le Diois

C'est tellement bien de lover une corde deux fois et de la jeter dans les arbres. C'est pas mal aussi de se préparer à partir alors que son binôme est vaché sur soi. Et dans le même genre, rien de mieux que de lancer une corde à droite et une autre à gauche de l'arbre pour descendre sur l'arbre. Mais le clou du spectacle revient encore une fois à Marie qui shunte un rappel pour descendre trop bas sur un arbre et est obligée de remonter au relais de R1 à l'aide de Pauline (R1 avec une cordelette Jaune qu'elle n'avait déjà pas vu à la montée...). Heureusement la cordée chic est arrivée avant de les retrouver frigorifiées et nous avons pu terminer sans encombres.

Une cordée chic et une cordée choc dans le DioisUne cordée chic et une cordée choc dans le Diois
Une cordée chic et une cordée choc dans le DioisUne cordée chic et une cordée choc dans le Diois

Le crux de la voie : la descente par le pierrier et un bout de forêt en mode "sanglier"pour l'équipe de choc et Violaine qui les a suivies... quelques chutes plus tard nous atteignons le champ pour un pique-nique bien mérité et une petite sieste au soleil.

Une cordée chic et une cordée choc dans le DioisUne cordée chic et une cordée choc dans le DioisUne cordée chic et une cordée choc dans le Diois
Une cordée chic et une cordée choc dans le DioisUne cordée chic et une cordée choc dans le Diois
Une cordée chic et une cordée choc dans le DioisUne cordée chic et une cordée choc dans le Diois

Merci les filles pour cette belle journée, vivement la prochaine... mais promis on ne refera pas une cordée d'infirmières trop choc!

Une cordée chic et une cordée choc dans le Diois
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article