Six canailles sans vauriens

Publié le

Sortie d’automne mais encore envie d’été et de vacances…Nous profitons d’un congrès de Sam pour la rejoindre vendredi soir à Cassis.

Voyage dans un autre coin de France que nous n’avons pas exploré ensemble, qui va avec un voyage dans une autre époque, grâce à notre airbnb d’un style unique...

On repassera pour profiter de la terrasse car réveils aux aurores : on a la dalle d’escalade et ça tombe bien, il y a du pain sur la planche !!

 

 

Nous sommes 6 : nous intégrons pour cette saison une nouvelle recrue : Flora !

 

Samedi direction Cap Canaille, certaines d’entre nous déjà conquises par ce rocher unique, d’autres avides de découvrir ses formes spectaculaires.

Le secteur du 14 juillet est parfaitement abrité du vent, et en quelques rappels, nous voilà au pied.

 

A 2 cordées de 3, nous parcourons 2 Vauriens 3 Canailles en 2 Temps 3 Mouvements, avec plus de 2-3 arrêts photos et admirations du rocher et de la vue :-)

 

Six canailles sans vauriensSix canailles sans vauriens
Six canailles sans vauriensSix canailles sans vauriens
Six canailles sans vauriensSix canailles sans vauriens
Six canailles sans vauriensSix canailles sans vauriensSix canailles sans vauriens

Pique-nique au sommet, grosses rafales et micro sieste et nous ne tardons pas à repartir, toujours dans Cap Canaille mais cette fois dans le secteur Ouvreur de Bouse.

Plus exposé au vent on dirait. «Cooooooorde…....Mince, le guidos vient pas de nous conseiller d’enkiter la corde ?. .. » Bon. Ca le fait (il y connait rien).

 

La cordée du corps médical part dans « Le Bitard des rudistes » tandis que les ingénieurs attendent sagement (ou pas) derrière une cordée dans « Bourreur de Rousses » (quelle finesse ces noms de voies...).

Six canailles sans vauriensSix canailles sans vauriens
Six canailles sans vauriensSix canailles sans vauriens
Six canailles sans vauriensSix canailles sans vauriens
Six canailles sans vauriensSix canailles sans vauriens

Nous progressons ainsi en parallèle, encore sur un rocher magique avec une belle lumière orangée.

Nous nous retrouvons au même relais au milieu de la voie, au pied d’une longueur pleine de bac. Le départ d'une course inédite entre Marie et Chloé : après un faux départ retenu par une certaine vache, les 2 flèches signent un ex-aequo pour leurs équipes respectives... On a tous besoin d'un Docteur ou d'un Ingénieur dans la vie !

T'as vus les fossiles ?...Pas facile le passage avec le bombé...» « Heu…j’avoue j’ai rien vu,… »

T'as vus les fossiles ?...Pas facile le passage avec le bombé...» « Heu…j’avoue j’ai rien vu,… »

 

La journée n’est pas finie, nous sommes de retour à Cassis dans les temps pour un coucher de soleil, une baignade et une bière sur la plage.

Six canailles sans vauriensSix canailles sans vauriens

Il fallait bien tester le matos pour le lendemain...

 

 

Dimanche, nous décidons donc de tenter une traversée malgré le vent et la crainte d’une mer agitée.

Nous n'échappons cette fois pas à la marche d'approche (paumatoire) des calanques, pour rejoindre la calanque de Sugiton pour la fameuse traversée de la Commune.

Les vues sont canons, la mer est calme et le ventilateur est chaud. Tout est réuni pour une petite baignade pré-grimpe, certes fortement déconseillé par les experts pour le ramolli des doigts, mais approuvée à l'unanimité !

 

Par contre si on avait su on n'aurait pas suivi le topo et on aurait allégé nos sacs à dos...

Six canailles sans vauriens
Six canailles sans vauriens

Cette fois c'est ShiFuMi qui nous départage : les Grandes seront suivies par la cordée des Naines !
La traversée se passe sans encombre quel que soit le gabarit et après une progression en crabe au-dessus de l'eau et une bonne bataille contre le tirage...

 

Six canailles sans vauriensSix canailles sans vauriens
Six canailles sans vauriensSix canailles sans vauriens
Six canailles sans vauriensSix canailles sans vauriens
Six canailles sans vauriensSix canailles sans vauriens

Nous disparaissons une par une dans une faille droit dans la mer pour finalement retrouver une progression classique verticale qui nous mène au sommet. Superbe !

Six canailles sans vauriensSix canailles sans vauriens
Six canailles sans vauriensSix canailles sans vauriens

 

 

Nous retrouvons le vent là-haut. Pique-nique rapide, gouter à la voiture et il faut braver les longues heures de route bien écourtées par un blind test dont nous tairons la gagnante incontestée...

 

Ressourcées comme jamais !

L’intersaison laisse de nouveau place aux débats entre celles qui trépignent à l’arrivée de la neige et celles qui ne veulent pas encore troquer leur maillot de bain...on verra bien ce que nous réserve notre prochain WE en décembre !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article